La plus grande île bretonne, la plus grande île du Ponan, la plus belle, la plus escarpée … les vagues de superlatifs ne manquent pas pour décrire la « bien nommée » Belle-Ile, joyau incontournable aimé de tous, jusqu’outre-Atlantique. Cette année, le rocher a rejoint le classement des 52 destinations de l’année 2020 par le New York Times. Une jolie vitrine pour cette île qui doit sa richesse à des sites aussi emblématiques que la pointe des Poulains, le port de Sauzon, la citadelle Vauban, les aiguilles de Port-Coton, la pointe du Skeul, la plage de Donnant… jalonnant les quatre communes qui la composent. Locmaria et ses hautes falaises, Le Palais, capitale attractive de l’île, Sauzon la colorée et Bangor la sauvage.

Ici, le temps n’a guère de prise mais il faut prendre le temps d’apprivoiser cette « côte du dehors », de savourer chaque miette verte et ocre qu’offre ce plateau de schiste culminant à 63 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sarah Bernhardt, Gustave Flaubert et Claude Monet ont pris le temps de la dompter et s’en sont inspirés. Inspirée et inspirante, Belle-Ile n’a pas finie de nous nourrir en dedans et en dehors.

« Il est des lieux où la nature semble avoir particulièrement réussi, dans des cadres d’une grandeur incomparable, les effets les plus inattendus et les plus harmonieux. Belle-île est de ceux-là et c’est pourquoi elle plaît surtout aux artistes et à tous ceux dont l’âme aime vivre au contact des grandes choses »

André GALLENNE

Où manger ?

La Ferme de Sarah pour la terrasse panoramique avec vue sur l’océan, le golf à proximité, l’accueil de Solen et Cédric et la fusion franco-asiatique
La Crêperie des Embruns pour la vue sur le port de Sauzon, le rapport qualité/prix et la rapidité du service
Le AO pour le mariage explosif des cultures par la cheffe japonaise Haruka Casterman et le jardin zen
L’Abri côtier pour la terrasse avec vue sur le port de Sauzon et le choix végétarien
Crêperie L’Annexe pour l’originalité dans le choix des garnitures, la proximité avec le port du Palais et la gentillesse des patrons
La Petite Table pour les pizzas généreuses, la déco so dining américain, le sourire des serveurs et les toilettes rigolotes (!)

La Ferme de Sarah
La Petite Table
Les Embruns

Où boire un café/thé pour le goûter ?

Le Rucher de l’Abeille noire pour l’épicerie fine, le miel et l’hydromel
Liber & Co, pour le cadre inspiré par les voyages et la littérature du monde, les boissons chaudes servies dans des tasses en porcelaine so British !
La Bien Nommée pour le gâteau breton à la crème de caramel (le premier du genre !), les odeurs, la visite gratuite de la fabrique avec dégustation

Le Rucher de l’Abeille noire

Où dormir ?

Le camping de La Source pour l’accueil, les logements atypiques et la proximité avec le port de Sauzon
Le camping de Bordénéo pour la proximité avec Le Palais, l’espace aquatique et la gentillesse de l’intendance
Le camping du Kernest pour le calme, les vélos électriques, l’espace et la modernité
La chambre d’hôtes La Clef des champs pour le calme, la décoration alsacienne, les échanges passionnants avec la gérante et le petit-déjeuner gargantuesque fait-maison
La Yourte de l’Abeille noire pour le camping à la ferme, l’insolite, la sensibilité de Quentin et Maggy et l’environnement de la miellerie située à proximité

A savoir

  • Vous rejoignez Belle-Ile en bateau depuis Quiberon en 30-45min avec la compagnie Océane ou depuis Vannes en 2 heures avec la compagnie Navix.
    Depuis Quiberon la traversée est plus courte, moins chère, moins belle et avec un parking payant en ville.
    Depuis Vannes la traversée est plus longue, plus chère, plus belle et avec un parking gratuit en ville.
  • L’île se parcourt à pied sur les 75 km sentier du GR340 en 4-5 jours à bonne allure (témoignage à venir bientôt) à condition d’avoir de bonnes chaussures, de ne pas être pris par le temps et d’avoir une bonne condition physique (beaucoup de chemins rocailleux, de dénivelé et de kilomètres !).
  • Les prix pratiqués par certains cafés/restaurants avec vue sur le port de Sauzon sont très exorbitants, suivez nos conseils pour ne pas vous faire avoir…
  • Vous pouvez vous déplacer en voiture électrique, en vélo électrique (oubliez le vélo classique qui vous fera perdre du temps et de l’énergie vu le relief de l’île) mais aussi par le réseau de bus Belle-île Bus en été (attention faites bien signe au chauffeur pour qu’il s’arrête car il ne marque pas tous les arrêts).
  • Préférez l’île entre avril et juin et septembre à octobre car jusqu’à 35 000 touristes viennent l’envahir en saison !

Chiffres-clés

  • Belle-île est la 3ème plus grande île de France métropolitaine après la Corse et l’île d’Oléron
  • Belle-île est la plus grande des îles bretonnes
  • 40 mètres c’est l’altitude moyenne de l’île
  • Superficie : 84 km2 – 20 km de long et 9 km de large
  • Habitants : 5 563 et jusqu’à 35 000 en saison
  • Pistes cyclables : environ 80 km
  • Sentier côtier : 75 km
  • Nombre de plages : 58 (7 km au total)
  • Point culminant de l’île : 71 mètres

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *